Archives par mot-clé : morale

Module 7: La communication orientée aux besoins

Comprendre et pratiquer comment les gens communiquent différemment sur les cinq premiers niveaux de développement de la conscience.

Nous entendons souvent qu’une bonne communication est la chose la plus importante pour que les relations fonctionnent. Bien que cela soit essentiellement correct, il n’est souvent pas compris que les personnes qui sont à différents niveaux de développement de la conscience ne peuvent pas résoudre leurs conflits relationnels grâce à une meilleure communication. C’est parce qu’ils ont des exigences de validité différentes pour ce qui est vrai, véridique, (morale/éthique) correct et pratique. C’est comme s’ils parlaient des langues différentes, par ex. grec et chinois.

Les personnes en situation de survie pure (BEIGE) (qui peuvent être réelles ou imaginaires) exigent notre attention et notre action immédiates et complètes pour les sauver.

Les gens au niveau magique (POURPRE) sont souvent superstitieux et craintifs et voient toutes sortes de menaces et de dangers imaginés. Leur communication est considérée aujourd’hui irrationnelle, avec la croyance en des miracles, des pouvoirs magiques, des pouvoirs externes invisibles et en leur propre perception narcissique. Ils s’attendent à ce que leur partenaire leur donne un sentiment de sécurité par la compassion et l’affirmation, et en rejoignant des tribus et des communautés partageant les mêmes idées, points de vue et préoccupations.

Les personnes égocentriques (ROUGE) exigent le respect et l’affirmation de leurs besoins et vérités subjectifs, pensent qu’on ne peut faire confiance à personne, croient que chacun doit prendre soin de lui et que ses désirs doivent être satisfaits immédiatement, quels que soient les besoins des autres ou les conséquences négatives pour les autres dans le futur.

Les gens à un niveau mythique ou conformiste (BLEU) confirment ou soutiennent que ce qui est vrai, juste, beau et pratique ne peut pas être décidé par des individus, mais par des autorités et des pouvoirs supérieurs (qui sont généralement des hommes) et qui ne doivent pas être remis en question. Les règles et les lois sont nécessaires pour créer la stabilité et l’ordre. La conformité apportera de futures récompenses, et les violations seront punies.

Les gens rationnels (ORANGE) soutiennent que seules l’expérience objective, la raison et l’empirisme peuvent fournir ce qui est vrai, éthique, esthétique et pratique. Ils suggèrent généralement de garder les émotions hors de la conversation et de se concentrer sur les intérêts et la pensée gagnant-gagnant plutôt que sur des positions fixes.

La compréhension de ces différents types de communication permet à des personnes intégralement informées d’entendre et de comprendre des personnes à différents niveaux de conscience. Elles peuvent alors faire preuve de curiosité et de compréhension, adapter leur communication au niveau de leur interlocuteur, éviter les conflits en acceptant d’être en désaccord ou alors mettre fin à une conversation ou une relation avec amour et compassion lorsque les conflits deviennent insolubles.

Martin Ucik

Pourquoi n’y a-t-il pas d’hommes évolués autour de moi?

Tout d’abord, aucune femme ne connaît “tous” les hommes et peut barrer son propre chemin pour attirer un partenaire “évolué” en pensant ainsi.

Deuxièmement, il existe plusieurs lignes de développement ou intelligences vers lesquelles les humains peuvent évoluer, tels que la conscience, les valeurs cognitive, spirituelle ou religieuse, émotionnelle, sexuelle, kinesthésique et morale, le soin, la communication, l’empathie, tout ce qui est artistique, etc. Typiquement, plus d’hommes évoluent dans les lignes cognitives, kinesthésiques et artistiques, et plus de femmes dans les lignes émotionnelles, d’empathie et de soin. Dans d’autres domaines, tels que la communication, la spiritualité, les valeurs et la morale, les hommes et les femmes se développent différemment et ne s’attendent généralement pas à ce que le sexe opposé soit sur la même ligne qu’eux. ((C’est peut-être plus facile à voir ainsi à 20 ans qu’à 70 ans où les femmes n’aiment pas perdre leur temps)). En fait, les différences sont parfaitement logiques d’un point de vue évolutif et ont souvent été appliquées culturellement et socialement. Donc, ce n’est PAS que les femmes sont plus évoluées que les hommes, elles évoluent différemment. ((On peut se consoler ainsi, oui!)) En outre, le processus de sélection sexuelle était uniquement basé sur le Fantasme Primaire des hommes voulant des femmes sexy avec de bonnes capacités reproductives et des femmes voulant des hommes accomplis avec de bonnes capacités productives.


Tout cela change dans les stades de développement modernes et postmodernes, lorsque les femmes deviennent financièrement, émotionnellement et sexuellement indépendantes et autonomisées, et n’ont plus à contracter des mariages arrangés par leur famille. Ces femmes s’attendent à ce que les hommes évoluent également dans les lignes de développement traditionnellement féminines, alors que la plupart des hommes n’ont ni le temps ni l’intérêt de le faire. Cela conduit à une pénurie objective d’environ un homme “évolué” pour dix femmes évoluées qui répond à leurs fantasmes primaire et secondaire, tandis que neuf femmes sur dix rencontrent le fantasme primaire et secondaire des hommes.

Il existe donc quatre solutions pour les femmes:
(1) Rechercher activement et avec persévérance, approcher et accepter la concurrence pour les hommes évolués et devenir attractives pour eux.
(2) Trouver ou attirer des hommes désireux et capables de devenir plus “évolués”.
(3) Accepter que les hommes et les femmes soient différents.
(4) Ou rester célibataire.

Martin Ucik