Tous les articles par Sonia

Annonce de rencontre à New-York!

Dans les formations de Martin, on apprend que le Fantasme Primaire de l’homme est le sexe ((quelle surprise!!!)) et celui des femmes, pour abréger et caricaturer, le statut social et l’argent.

Cette maquette d’annonce personnelle illustre bien ce point:

D’accord, je suis fatiguée de tourner autour du pot. Je suis une belle fille de 25 ans (d’une beauté spectaculaire). Je suis éloquente et élégante. Je ne suis pas de New York. Je cherche à me marier avec un gars qui gagne au moins un demi-million par an. Je sais comment ça sonne, mais gardez à l’esprit qu’un million par an fait partie de la classe moyenne à New York, donc je ne pense pas du tout que je sois excessive.

Y a-t-il des gars qui font 500’000 $ ou plus sur ce site? Des femmes? Pouvez-vous m’envoyer quelques conseils? Je suis sortie avec un homme d’affaires qui fait en moyenne autour de 200-250’000 $. Mais c’est là que je semble butter sur un obstacle. 250’000 $ ne mèneront pas à Central Park West. Je connais une femme dans mon cours de yoga qui était mariée à un banquier d’investissement et vit à Tribeca, et elle n’est pas aussi jolie que moi, et elle n’est pas non plus un grand génie. Alors qu’est-ce qu’elle fait bien? Comment arriver à son niveau?

Voici mes questions en particulier:

Où traînez-vous les hommes riches et célibataires? Donnez-moi des détails – bars, restaurants, gymnases.

Que recherchez-vous chez une compagne? Soyez honnêtes les gars, vous ne blesserez pas mes sentiments.

Dois-je cibler une tranche d’âge (j’ai 25 ans)?

Pourquoi certaines des femmes qui vivent des styles de vie somptueux dans la partie supérieure de l’est sont-elles si simples? J’ai vu des femmes vraiment passe-partout qui n’ont rien à offrir, mariées à des mecs incroyablement riches. J’ai vu des filles d’une beauté à tomber raide mort dans des bars pour célibataires de East Village. C’est quoi l’histoire là-bas?

Emplois à rechercher? Tout le monde le sait: avocat, banquier d’investissement, médecin. Combien gagnent vraiment ces gars-là? Et où vont-ils traîner? Où les gars des fonds spéculatifs s’amusent-ils?

Que décider: mariage ou juste une petite amie? Je recherche UNIQUEMENT LE MARIAGE.

Veuillez retenir vos insultes – je me présente de manière honnête. La plupart des belles femmes sont superficielles; au moins je suis franche à mon propos. Je ne chercherais pas ce genre de gars si je n’étais pas en mesure de les égaler – en termes d’apparence, de culture, de sophistication, et de m’occuper d’une belle maison et d’un foyer.”

La réponse d’un prétendant:

“Chère Pers-431649184:

J’ai lu votre message avec beaucoup d’intérêt et j’ai réfléchi de manière approfondie à votre dilemme. Je propose l’analyse suivante de votre délicate situation.

Premièrement, je ne perds pas votre temps, je me qualifie comme un gars qui correspond à votre recherche; c’est-à-dire que je gagne plus de 500’000 $ par an. Cela dit, voici comment je vois les choses.

Votre offre, de la perspective d’un gars comme moi, est purement et simplement une affaire zéro. Voici pourquoi. En laissant de côté les diplômes, ce que vous suggérez est une simple affaire commerciale: vous apportez vos looks à la ronde et j’apporte mon argent. Très bien, simple. Mais voici le hic, votre apparence va s’estomper avec le temps, et mon argent continuera probablement ad vitam aeternam… En fait, il est même très probable que mon revenu augmente, mais c’est une certitude absolue que votre beauté ne le fera pas!

Donc, en termes économiques, vous êtes un actif qui se déprécie et je suis un actif productif. Non seulement vous êtes un actif qui se déprécie, votre dépréciation va en s’accélérant! Laissez-moi vous expliquer, vous avez 25 ans maintenant et resterez probablement extrêmement attirante pendant les 5 prochaines années, mais moins chaque année. Puis le déclin commence sérieusement. À 35 ans, vous n’avez plus qu’à vous pendre!

Donc, en termes de Wall Street, nous vous appellerions une position commerciale, pas un achat à long terme … d’où le hic … mariage. Cela ne témoigne pas d’un bon sens des affaires de vous acheter (ce que vous demandez), donc je préfère louer. Au cas où vous pensez que je suis cruel, je dirais ce qui suit. Si mon argent devait disparaître, vous iriez disparaître aussi, donc lorsque votre beauté s’estompera, j’ai besoin d’une porte de sortie. C’est aussi simple que ça. Donc, une affaire qui a du sens, c’est de sortir avec une femme, mais pas d’épouser une femme.

Par ailleurs, au début de ma carrière, j’ai appris les marchés efficaces. Alors, je me demande pourquoi une fille aussi articulée, élégante et spectaculairement belle que vous n’a pas été capable de trouver son papa gâteau? J’ai du mal à croire que si vous êtes aussi magnifique que vous le dites, le gars de 500’000 $ ne vous ait pas encore trouvée, ne serait-ce que pour un essai.

Soit dit en passant, vous pourriez toujours trouver un moyen de gagner votre propre argent, et nous n’aurions pas besoin d’avoir cette conversation pénible.

Cela dit, je dois dire que vous vous y prenez de la bonne manière classique pomper et rejeter.

J’espère que cela vous sera utile, et si vous souhaitez conclure une sorte de crédit-bail, faites-le moi savoir.”

Changez de stratégie de rencontre

Cher lecteur, chère lectrice,

J’espère que ce message vous trouve en forme et prospère.

C’est un phénomène intéressant que les hommes, quels qu’en soient les domaines que l’on mesure (espérance de vie, santé physique, sécurité d’emploi, revenus financiers, statut social, satisfaction sexuelle, stabilité émotionnelle, toxicomanie, taux de suicide, etc.) bénéficient davantage des relations amoureuses que les femmes (à moins qu’elles ne soient dans une relation vraiment saine), mais sont généralement beaucoup moins intéressés par les événements pour célibataires, par le fait d’être sur un site de rencontres (à moins qu’ils n’y soient que pour des rencontres) ou pour participer à des cours, des formations et des ateliers sur les compétences relationnelles.

Exemple concret, l’événement du 14 février 2021 dédié au réseautage et à la rencontre d’âmes sœurs intégrales lors de la Saint-Valentin. Comme à notre habitude, il y avait environ 70% de femmes et 30% d’hommes. Il en va de même pour les formations dont la prochaine débutera en anglais avec Martin le 8 avril 2021.

Alors les femmes me demandent toujours: mais où sont donc les hommes intégraux???

“Je me demande ce que vous pensez des raisons que je donne ci-dessous et que peut-on faire à ce sujet? En d’autres termes, comment attirer plus d’hommes intégraux? Peut-être pouvez-vous partager ce message avec vos amis célibataires pour le découvrir?

1. Les hommes doivent généralement prendre le risque du rejet.

La plupart des femmes s’attendent toujours à ce que les hommes fassent le premier pas. Peu importe la maturité, cela fait toujours mal aux hommes d’entendre des choses comme “Je t’aime en tant qu’ami, mais je ne suis pas attirée de façon romantique/sexuelle par toi”, ou “tu es hors de ma ligue”, ou encore “Je recherche quelqu’un avec qui je peux me marier (financièrement, physiquement, socialement, etc.).”
On attend aussi des hommes qu’ils “tiennent la distance”, proposent des activités créatives et paient pour les rencontres.
Et avec le mouvement MeToo (que je soutiens), approcher les femmes est devenu encore plus difficile, plus risqué et plus déroutant pour les hommes.

Notre solution: Nous proposons un moyen confidentiel d’indiquer qui est intéressant/e pour les participant/es à nos événements pour célibataires intégraux et de ne partager leurs coordonnées que si l’attirance est réciproque.

2. Les hommes éprouvent de la honte lorsqu’ils sont rejetés, tandis que les femmes ont peur de choisir le mauvais partenaire.

Brené Brown écrit: “Pour les hommes, le principal déclencheur de honte est d’être perçu comme faible quand ils sont confrontés à un sentiment d’échec – que ce soit au travail, sur le terrain de football, au lit, en mariage ou avec des enfants.”
Donc, même admettre qu’ils ont besoin d’un événement pour célibataires pour trouver ou attirer une partenaire et être rejetés lorsqu’ils approchent des femmes peut déclencher la honte d’être déficient, en échec ou autrement indésirable.
De l’autre côté, les femmes ont le fardeau de choisir et parfois la peur de rejeter.
Il est beaucoup plus facile pour les hommes d’évaluer quelles femmes répondent à leur fantasme sexuel primaire pour de bonnes “capacités reproductrices/sensualité” que pour les femmes de déterminer quels hommes (en plus de leur belle apparence/taille) ont de bonnes “capacités productives”, sont fiables, protecteurs, des prestataires de confiance et puissants, bienveillants envers elles et agressifs envers les autres. ((De la bienveillance envers tout le monde serait sûrement une bonne chose!.))

Une manière gentille pour les femmes de rejeter un homme est de dire quelque chose comme: “Merci d’avoir demandé, vous avez vraiment bon goût. J’apprécie que vous m’ayez approchée et que vous ayez pris le risque d’être rejeté. Je sais que cela demande du courage et de la force. Je recherche un partenaire qui (insérer un objectif biologique, de croissance et transcendantal que vous souhaitez partager avec un partenaire). Dites-moi ce que vous recherchez chez un partenaire, peut-être que je connais quelqu’un.

Notre solution: comprendre la dynamique peur-honte entre les femmes et les hommes, et en parler ouvertement pour créer une compréhension mutuelle, de la compassion et de l’intimité, comme nous l’explorons dans le module 10: La spirale descendante peur-honte de notre formation (https://integralrelationship.com/fear-shame-spiral/).

3. Les hommes sont généralement plus désirables et “aimables” lorsqu’ils se concentrent sur l’accumulation de richesses, la réussite, le statut social et la forme physique, au lieu de développer des compétences relationnelles.

Bien sûr, l’idéal serait que les hommes fassent les deux, mais ils sont souvent en conflit entre la poursuite de leur carrière et peut-être le réseautage d’une part, et l’investissement de temps et d’argent dans des formations relationnelles d’autre part.
J’ai même vu des femmes qui se méfiaient des hommes qui développaient leurs compétences relationnelles ou rejoignaient des groupes spirituels, de peur de se voir manipulée ou qu’ils soient faibles (par exemple les New-Age Guys très sensibles).
D’un autre côté, les femmes ont souvent un intérêt plus profond à se comprendre à travers les autres et se sentent plus en sécurité lorsqu’elles sont avec un partenaire, de sorte qu’elles investissent davantage dans le développement personnel et pour trouver ou attirer “Le Prince Charmant”. Il y a quelques années, j’ai suivi une formation appelée “Calling in THE ONE” (littéralement appeler/faire venir le seul et unique) avec 91 femmes et 3 hommes,soit 3,3%…

Notre solution: dans nos formations, nous examinons et explorons également les défis auxquels les femmes ET les hommes sont confrontés dans les relations amoureuses, et faisons passer le processus de sélection sexuelle d’une concentration excessive sur leurs fantasmes sexuels primaires biologiques à une sélection basée sur leur croissance commune et leur objectif transcendantal. Cela permet aux couples non seulement de s’aimer, mais encore plus d’aimer ce qui est co-créé de manière unique entre eux.

Mon espoir avec ce message est d’encourager plus d’hommes et de femmes à se joindre à nous, car je me sens très passionné par la vision de la relation intégrale qui crée plus d’amour et d’harmonie entre les sexes et donc un monde meilleur.

Alors, rejoignez-nous pour nos formations en anglais, et sur notre site, vous pourrez lire quelques témoignages.

Integral Relationship Group Facilitator Training Testimonials

Avec amour et appréciation
Martin Ucik

Les 4 dimensions de Sébastien

Dans ses formations, Martin dit souvent que les personnes qui se rencontrent ne s’intéressent la plupart du temps qu’à deux dimensions sur 4. L’homme, par exemple, se concentre sur le carré supérieur droit (SD) tel que le corps physique de leur partenaire potentielle et le carré inférieur gauche (IG) avec les relations du passé. Et la femme par exemple sur la vie intérieure de son partenaire au carré supérieur gauche (SG) et son style de vie au carré inférieur droit (ID).

Ce questionnaire englobe toutes les dimensions, ce qui garantit un équilibre si l’on s’intéresse précisément à toutes les dimensions et on évite des conflits récurrents.

Esprit du “JE/MOI” supérieur gauche (SG):

Vos pensées, sentiments, projections, espoirs, désirs, intentions, intuitions, voix dans votre tête telles que “Oh, c’est vraiment excitant/ennuyeux” ou “Pourquoi ai-je fait ça?”, “Je suis si heureux d’être ici. Différentes voix comme le sceptique ou l’excité… Ce sont des expériences de votre dimension individuelle intérieure qui n’est pas physique.

• Qu’est-ce qui vit en vous en ce moment?
-La curiosité. Que va-t-il advenir de cet apprentissage intégral francophone et global? Je me sens inspiré, énergique, créatif, fier de tout ce qui a été accompli au niveau personnel et interpersonnel. Je projette à la fois des préoccupations profondes et de l’espoir. Je désire une distanciation physique consciente pour naviguer pleinement sur le mélange social ou quelque chose d’encore plus pertinent. Mon but est d’activer et de m’élever de bonne manière. Servir des personnes très motivées qui aiment en savoir plus sur moi et me récompensent gentiment au-delà de mon imagination la plus folle en matière de santé, de joie et de prospérité. Mon entreprise entreprise-abc.com existe pour aider à voir que le traumatisme est une réalité de la vie et aider à transformer le traumatisme en cadeau en cartographiant le développement personnel et collectif, en proposant des programmes et des outils nourrissant l’intelligence émotionnelle et culturelle afin de relever les défis créés par l’homme au niveau local et mondial au niveau d’un point de vue plus ancré et plus élevé.

• Qu’est-ce qui vous passionne le plus?
-Trouver la partenaire avec laquelle nous construirons cette nouvelle maison que nous appellerons “chez nous”.

• Quelle est votre préoccupation ultime?
– Ma peur et ma résistance: que personne ne se soucie de ce que je deviens, de mon évolution intérieure. Que je puisse ressembler à un extraterrestre prêt à être étudié dans le détail. Le résultat final serait une taille réduite de mon énergie et de mes ressources, ce qui ne me semble vraiment pas si inspirant.

• Qu’est-ce qui est beau pour vous?
-Les fleurs, le courage, le coeur, le féminin, le masculin et tout ce qui se trouve entre les deux.

• Quels potentiels intérieurs souhaiteriez-vous développer et partager avec votre partenaire?
-1 à 2 enfants, partager des outils et des pratiques pour élever l’humanité d’une manière saine en utilisant des exemples dans la santé, la joie, la créativité et la prospérité.

Corps du “IL/ELLE” supérieur droit (SD):

En tant que sujet, vous avez également un corps physique. Cela inclut l’âge, le sexe, la taille, la couleur, l’apparence, les muscles, les os, les organes, les hormones, les organes sexuels, etc. Cela inclut votre comportement physique, votre santé, la façon dont vous traitez votre corps, ce que vous mangez, comment vous faites de l’exercice, la chimie du cerveau, la mise à feu des synapses, tout ce qui est mesurable énergétiquement et physiquement tombe dans cette dimension qui est matérielle.

• Que pensez-vous de votre corps et de votre santé? La sexualité fait partie de ce carré, mais reste un sujet délicat, donc vous êtes libre d’y répondre ou pas.
Je suis plutôt athlétique, ma santé est excellente. Ma sexualité est en pause suite à la perte de ma partenaire et vu que je ne suis pas intéressé par les aventures.

• Comment prenez-vous soin de votre corps? Pensez à l’exercice, à la nutrition, au repos, à la méditation, au travail corporel, etc.
En cette période de COVID, j’ai dû réduire mes activités physiques concentrées principalement sur le week-end, marche, tennis, je les remplace par le jardinage. Je prépare mes plats à emporter vu que les restaurants sont fermés, j’aime beaucoup les fruits et les légumes, le poisson, un peu de viande et de fromage. Je bois peu de vin, je préfère le rouge. Quand j’ai le temps, j’initie mon neveu à une cuisine équilibrée. Je pratique un peu de méditation et me réjouis d’avoir un bon sommeil, j’aime marcher dans la nature. Quelques exercices pour renforcer les muscles du dos complètent mon programme.

• Comment savez-vous ce qui est objectivement vrai?
-Au travers d’un sage maillage entre le coeur, l’instinct et l’esprit.

• Quels potentiels physiques et de santé aimeriez-vous développer et partager avec votre partenaire?
-Une relation d’amour transcendantal avec des occasions de faire l’amour ou de l’amour tantrique. Partager la cuisine, profiter ensemble de bons repas, nos environnements, l’auto-respect et le respect des autres, la patience et plusieurs exercices.

Culture du “NOUS” inférieur gauche (IG):

Cet individu “Je/Moi” est créé grâce à l’interaction avec votre culture, votre langue, vos parents, vos professeurs. Presque tout ce que nous avons appris vient des autres, mais les expériences sont les nôtres. Beaucoup de croyances que nous avons, la langue que nous parlons est liée à la culture. Lorsque nous sommes curieux, intéressés par ce qui se passe dans la vie intérieure de l’autre qui a des sentiments différents, des expériences différentes, nous sommes d’accord ou en désaccord, ils ont un contexte culturel différent, cela se situe dans la dimension inférieure gauche qui est non matérielle.

• Quelles sont tes relations importantes dans le passé et le présent?
-Mes parents, ma famille, mes 2 soeurs (une dans le sud de la France, l’autre en Australie) qui me redécouvrent après ma croissance intérieure. Toutes les personnes qui sont entrées dans ma vie depuis 12 ans. Mes amoureuses du passé, certains collègues, mentors et sponsors. Et Vernon dont je suis le parrain.

• Comment ces relations ont-elles formé qui vous êtes et comment vous voyez le monde (pensez à la famille, aux partenaires amoureux, à la culture, à l’éthique, etc.?)
-À 8 ans, je voulais suivre les traces de mon grand-père, à 18 ans, poussé par mon père, j’étais devenu un workoholic dyslexique dans cette économie mondiale de transfert en voie d’extinction. J’ai préféré quitter ma région d’origine pour pénétrer dans l’œil de la tornade mondiale, lâcher ma famille pour embrasser une perspective plus large. Je me suis senti chargé d’étudier les racines de notre échec humain, d’explorer autre chose et de prendre le risque de cultiver d’autres réalités.

• Que signifie pour vous être “bon”?
-Quelque chose que vous pouvez apprendre, écouter. Cela peut être ressenti comme un événement et c’est une pratique. Une invitation à respirer dans notre cœur entre un point de tension et une inspiration, une élévation vers le Divin ou simplement “l’humain c’est bien, c’est bien”.

• Quels potentiels relationnels aimeriez-vous réaliser?
-Aborder les traumatismes actuels et transgénérationnels pour libérer doucement le potentiel humain de bonne manière en acceptant la réalité de notre chakra inférieur, en activant le supérieur de manière pleine de cœur.

Social du “ÇA/EUX” inférieur droit (ID):

Vous avez un environnement social, tout ce qui est physiquement autour de vous, créé par l’être humain ou par la nature. Ce qui est important dans les relations, c’est ce que vous possédez physiquement, ce qui soutient votre corps de manière unique pour rester en vie. L’air que vous respirez, la maison dans laquelle vous vivez, l’argent dont vous disposez, la voiture, tout ce qui entoure votre corps dans cette dimension est matériel.

• Où et comment habitez-vous?
-J’habite dans la grande banlieue de Lyon, dans une maison individuelle avec un jardin. Je tire des revenus d’un immeuble d’appartements que j’ai hérité de ma femme. J’ai une limousine SAAB et une petite Fiat 500 électrique.

• Quel est l’environnement social qui soutient votre vie (travail, style de vie, économique et écologique)?
-Je fréquente une fois toutes les deux semaines un groupe de réflexion masculin où nous discutons principalement de la place et de la responsabilité de l’homme dans la société. Je vis le style de vie de la classe moyenne à supérieure. Pour ne pas vivre seul tout le temps, j’héberge un neveu éloigné qui fait des études de paysagiste à quelques kilomètres de chez moi. Il discute souvent avec moi des questions d’écologie et j’ai déjà fait de bons progrès à ce niveau.

• Comment contribuez-vous à la société?
-Deux appartements dans l’immeuble que je possède à Lyon sont loués à 1€ mensuel à deux familles d’immigrants pour leur faciliter leur intégration. J’ai poussé à la création d’une association de soutien dont je suis membre honoraire et que ma filleule, Bénédicte gère à merveille.

• Quels potentiels sociaux et style de vie aimeriez-vous réaliser et partager avec votre partenaire?
-J’aimerais partager une maison avec jardin avec ma bien-aimée et trouver de nouveaux projets sur lesquels nous pouvons travailler ensemble. Rendre visite ou inviter régulièrement la famille et les amis pour maintenir et approfondir les liens.

Le Lodge de Sébastien

Bienvenue dans son lodge…

Sébastien est un homme dans la fleur de l’âge, veuf, ouvert d’esprit, curieux, généreux et altruiste. Il est intéressé par une femme qui a quelques années de plus, car il est conscient qu’il y a une injustice fondamentale dans cette histoire d’espérance de vie. Si nous, les hommes, n’acceptons pas de prendre une épouse plus âgée, pour des raisons que je laisse à tous de remettre en question, cette injustice sociale fondamentale continuera encore longtemps, à savoir que les femmes se retrouvent seules pendant de nombreuses années car, nous, leurs maris, sommes forcés de partir plus tôt, du moins dans la majorité des cas.

Pour parler un peu de moi, voici ce qui peut servir pour une introduction de ma personne:

Bonjour, je m’appelle Sébastien et je suis à la recherche de mon âme sœur pour construire une relation sérieuse et durable. Quand on cherche quelqu’un à un niveau évolué de conscience, ce n’est pas au coin de la rue qu’on risque de la trouver. Rien n’est impossible, bien sûr, mais je suis conscient que je dois changer de stratégie par rapport à ce que j’ai appliqué jusqu’à présent pour la trouver.

Ayant observé les couples où l’on se met ensemble sur des critères physiques et de compatibilité superficielle et qui, une fois mariés, ne font plus d’effort de séduction, je préfère chercher une partenaire sur des compatibilités plus recherchées, plus approfondies pour rester dans la séduction une fois l’engagement pris.

Selon ce que j’ai appris sur la Spirale Dynamique, je pense avoir mes valeurs principales en JAUNE, je dois encore le faire confirmer par un test. Bien sûr, il y a des périodes où je suis plutôt dans l’avoir de ORANGE ou dans la coopération de VERT. J’imagine que, aussi évolué que l’on soit, la nature nous rappelle parfois à des stades précédents.

– Je suis disponible pour m’installer ailleurs, si ma future âme-sœur le souhaite.
– Je suis opposé aux aventures, donc je cherche une relation sérieuse, durable.
– Je suis extraverti, loyal, un peu rancunier et un soupçon jaloux, mais j’y travaille parce ce que je connais les dégâts de la jalousie.
– Je suis en profession libérale et m’intéresse à la psychologie, car nous sommes des êtes psychologiques avant d’entrer dans d’autres cases.
– J’ai deux Master II, je parle couramment anglais et moyennement allemand, un peu d’italien, d’espagnol et de hongrois suite à des vacances.

Sébastien cherche son son âme-sœur et se réjouit de faire sa connaissance lorsqu’elle lui dévoilera petit à petit son Profil Intégral.

Les styles de vie de Galatée

Comme pour la Spirale Dynamique, où l’on ne reste pas coincé sur une couleur, styles de vie est ici au pluriel, car Galatée navigue aisément entre différents styles.

Les sociologues s’étant penchés sur la questions, nous allons choisir le modèle de Bertrand Bathelot. Selon celui-ci, Galatée à donné 5 points, le maximum, aux styles de vie suivants qu’elle peut bien sûr combiner.

SD-Retranchés
Dans une société menaçante pour nos avantages acquis et notre existence, s’organiser avec ses semblables pour défendre territoire et style de vie.
-On ne va pas sortir des kalachnikovs et mettre son treillis militaire, mais il est clair que l’entraide entre voisins améliore la qualité de vie.

SD-Apartés
Dans un monde qui menace notre qualité de vie, sortir de la masse en se recentrant sur sa vie privée (famille, amis) et ses petits bonheurs quotidiens…
-Cela ressemble assez au valmème ‘BLEU’ et dans une vie de couple, il peut et doit y avoir des moments de recentrage sur sa vie privée, mais cela ne peut pas être un objectif de vie dans un monde grouillant de diversité qui nous enrichit.

IG-Alternautes
Dans un monde en échec, livré à la pensée unique ultra-libérale, mobiliser son énergie pour réamorcer une alternative de civilisation.
-Cela revient à s’impliquer dans des causes qui en valent la peine. Je l’ai fait par le passé et le ferai dans le futur. Pour moi, c’est ça la vie, être acteur, faire, agir pour le bien, le vrai, le beau. Il y a du valmème VERT dans ce style de vie.

IG-Ying Yang
Dans un monde qui accentue les contrastes, volonté d’enrichir sa vie en cueillant dans toutes les cultures et époques, sans peur des contradictions, dont ma personnalité assure la synthèse pacifiante.
-Là, je reconnais le valmème JAUNE (JAUNE) et cela me parle bien sûr tout à fait.

ID-Synchrones
Dans un monde chaotique, adhérer à un projet collectif en valorisant esprit d’équipe et sens du compromis pour un bonheur dans le mutualisme.
-Coopérer, partager, s’entraider est une part de ma personnalité, je ne peux fonctionner autrement.

ID-Vertueux
Dans un monde qui ne croit plus en ses institutions et qui manque de guides, trouver son bonheur en propageant l’exemple pour moi et pour les autres.
-Les petits bonheurs quotidiens que l’on partage avec la famille et les amis en faisant le bien autour de nous rendent la vie plus agréable et participent d’un monde meilleur.

SD-Débrouillards, Galatée leur a donné 4 points
Dans une société de plus en plus inégalitaire, se montrer les plus malins quitte à transgresser les règles.
-Il faut être malin pour s’en sortir, plus malin que ceux qui vous veulent du mal, mais transgresser les règles pour exploiter plus faible que soi? Il n’en est bien sûr pas question, ce serait du pur ORANGE malsain, voire même du ROUGE malsain.

Ceux qui ont eu un peu plus que la moyenne, soit 3 points:

SG-Prétendants
Dans une société loterie, organiser sa chance pour provoquer le miracle attendu… Ne pas faire confiance au système de formation classique.
-Organiser sa chance, cela fonctionnera mieux à deux, par contre faire confiance à un système qui transforme les gens en esclaves serviles plutôt qu’en libre-penseurs éclairés, ce n’est ni bien, ni beau, ni bon.

IG-Switchers
Dans un monde émietté, ne pas affirmer une personnalité monolithique et valoriser une flexibilité interactive.
-Une personnalité ouverte sur le monde, flexible, interactive, c’est sans doute inné ou difficile à atteindre surtout au-delà des 50 ans. En tout cas, Galatée peut s’en prévaloir.

ID-Dogmatiques
Face à la perte de repères moraux et éthiques, résister vigoureusement à la modernité.
-Résister c’est bon, agir pour faire renaître les repères moraux et éthiques, sans lesquels le monde court à sa perte, c’est mieux.

Dans la catégorie styles de vie en France, nous avons également Bernard Cathelat qui divise en conservateurs, entreprenants, profiteurs, responsable, libertaire et militant.

Galatée a donné 5 points aux déclarations:

Responsable: Orienté vers la gestion rigoureuse d’un capital familial, humain (éducation des enfants), matériel (équipement de confort pour le foyer), et financier (placements) et Recherche de protection et de responsabilités.
-Le confort matériel fait partie du bien-être général.

Mais, nous trouvons ce modèle bien moins intéressant que le modèle de Bertrand Bathelot, même s’il n’est pas parfait non plus. Nous ne l’avons donc pas approfondi.

Exercice 01-Les 4 dimensions de mon Être

Dans la formation de Martin, on apprend que lorsque l’on entre en relation approfondie avec une autre personne, quatre quadrants à la Wilber ou dimensions à la Ucik entrent en jeu et les voici remplis comme il se doit.

Esprit du “JE/MOI” supérieur gauche (SG):

• Qu’est-ce qui vit en vous en ce moment?
-Par écrit, il est difficile de répondre à cette question, vu qu’elle est sans intérêt une fois le moment présent passé. Cela doit impérativement se faire en face à face. Mais face à la fenêtre, je vois la pluie qui tombe et le ciel gris qui pourrait créer un sentiment de tristesse, mais je suis bien occupée, donc cela ne me dérange pas et je sais que le soleil reviendra.

• Qu’est-ce qui vous passionne le plus?
-Actuellement mon travail de divulgation de sujets pour l’amélioration des relations humaines, les rencontres hebdomadaires avec mes amies.

• Quelle est votre préoccupation ultime?
-Que je doive rester seule toute ma vie.

• Qu’est-ce qui est beau pour vous?
-Le sourire d’un enfant, des rayons de soleil sur un toit enneigé, le pardon, lorsque quelqu’un assume ses torts, une décoration de table, un bel intérieur de maison, un visage sans masque, tant de choses et d’endroits que je ne saurais les énumérer.

• Quels potentiels intérieurs souhaiteriez-vous développer et partager avec votre partenaire?
-La patience, l’humilité, la tolérance.

Culture du “NOUS” inférieur gauche (IG)

• Quelles sont vos relations importantes dans le passé et le présent?
-Mes grands-parents maternels, mes parents, ma sœur, mes deux amoureux, certaines amies et amis du passé,mes amies actuelles.

• Comment ces relations ont-elles formé qui vous êtes et comment vous voyez le monde (pensez à la famille, aux partenaires amoureux, à la culture, à l’éthique, etc.?)
-Vu que j’ai le cerveau en arborescence, je suis d’avis que je me suis grandement formée moi-même au travers des lectures, expériences, réflexions,mais aussi des contacts. Certes, mes grands-parents ont sans doute renforcé mon côté humanitaire, mes amoureux ont confirmé mon ouverture d’esprit face aux cultures éloignées, mais je suis persuadée que tous n’ont fait que faire surgir quelque chose qui était déjà en moi, qui n’a pas eu besoin d’être créé ou poussé à se développer de l’extérieur, mais juste se montrer, se révéler.

• Que signifie pour vous être “bon”?
-Cela commence déjà par ne pas faire de mal, ni aux personnes, ni aux animaux, ni aux objets, alors on fait presque automatiquement ce qui est bon, et l’on pourrait être une bonne personne.

• Quels potentiels relationnels aimeriez-vous réaliser?
J’aimerais rencontrer de nouvelles bonnes personnes, valeureuses, intelligentes, gentilles et mon âme-soeur.

Corps du “IL/ELLE” supérieur droit (SD):

• Que pensez-vous de votre corps et de votre santé? La sexualité, si vous avez envie d’en parler.
Pour son âge, il est mature maintenant, mon corps a passé la soixantaine, j’en suis tout à fait satisfaite, de même de mes bilans de santé où les valeurs sont autour de la moyenne. La sexualité est un sujet qui requiert une discussion à deux, donc je préfère ne pas en parler ici.

• Comment prenez-vous soin de votre corps? Pensez à l’exercice, à la nutrition, au repos, à la méditation, au travail corporel, etc.
Je fais du vélo et de la marche à pied; je me nourrie de manière variée, souvent bio, parfois crue, végétarienne, végétalienne, un poisson par semaine et trois fois de la viande, je me repose quand mon corps en a besoin, je dors bien.

• Comment sais-tu ce qui est objectivement vrai?
Personne ne peut le savoir puisqu’il y a une vérité pour chaque valmème de la Spirale Dynamique et souvent pour chaque personne. Pour certains il est vrai que Dieu existe, ils le justifient par des miracles. Jusqu’à preuve du contraire, nous naissons tous par la voie d’une femme et nous devons tous mourir. Il est objectivement vrai que le macadam est dur et la crème chantilly est toute douce, etc.

• Quels potentiels physiques et sanitaires aimerais-tu développer et partager avec ton partenaire?
J’aimerais faire à deux ce qui est nécessaire pour maintenir le corps en bonne santé, dynamique et fonctionnel, des sports à deux ou en équipe (tennis de table, escrime, aviron, tir à l’arc). Je m’intéresse aux médecines douces et suis ouverte aux thérapies alternatives.

Social du “ÇA/EUX” inférieur droit (ID):

• Où et comment habites-tu?
-J’habite à 5 km du centre-ville d’une grande agglomération, au 2e étage d’un immeuble collectif, dans un appartement 2 pièces que je suis en train de rénover dans un style un peu plus épuré, mais chaleureux tout de même.

• Quel est l’environnement social qui soutient ta vie (travail, style de vie, économique et écologique)?
-Les hauts potentiels ont souvent peu de relations, mais celles qu’ils ont sont de grande profondeur, vertueuse. La situation sanitaire n’aidant en rien, l’environnement social est quelque peu réduit, tout se passant sur Internet.

• Comment contribues-tu à la société?
-Par le passé, j’écrivais des articles pour un journal écologique et je proposais des cours d’espagnol, je pourrais le reprendre aisément. J’ai plusieurs sites et blogs dont je m’occupe dont un sur l’archéologie au Yucatan.

• Quels potentiels sociaux et style de vie aimerais-tu réaliser et partager avec ton partenaire?
Une combinaison de ce que j’ai décrit dans “Styles de vie” et une vie sociale ouverte sur les autres, des ami/es et une famille avec lesquels on s’entend très bien et avec lesquels on partage des moments privilégiés.

A la recherche de son âme soeur

Bienvenue dans son salon…

Galatée est une femme intègre et douce, une libre-penseuse qui a réalisé son esprit épicurien pendant ses années de jeunesse. Arrivée dans ses années de maturité et de sagesse, elle accepte sa responsabilité face à autrui et face à la planète ainsi que certaines contraintes inhérentes à toute relation sérieuse et durable qui laisse grandir et s’épanouir les deux partenaires à égalité.

Son premier trait de “caractère” ou exigence est qu’il lui plaise physiquement. A quoi bon trouver quelqu’un qui a “tous” les atouts, mais que vous ne pouvez pas le voir à vos côtés chaque jour du restant de votre vie ou presque?

Ensuite, il est bon d’avoir une liste de priorités, sur lesquelles on ne peut transiger.

-Je ne peux me déplacer pour aller vivre ailleurs actuellement, donc il faut que tu puisses venir vivre à mes côtés (région de Strasbourg).
-Je ne suis pas ta propriété, donc tu ne peux être la mienne.
-Je suis une intellectuelle manuelle, mais j’ai besoin d’avoir un équilibre, donc je dois augmenter mon côté intellectuel avec la partie que tu apporteras sans négliger le manuel.
-Je ne supporte pas la jalousie qui pour moi est le signe d’une personnalité non mature, qui n’a pas confiance en elle.

-Nous construisons ensemble une entreprise, une affaire qui nous permette de nous réaliser, d’en vivre, qui en fait vivre d’autres et qui est bonne pour la planète, une solution win-win-win.
-Tu acceptes de te marier. Je ne l’ai jamais été et j’aimerais goûter à cette nouvelle expérience. Pour moi, la vie est aussi une série d’expériences à faire.
-Tu aimes communiquer
et tu sais écrire un bon français, ce qui exige sans doute un niveau d’études similaire au mien (Bac+5).
-Tu as autant une sainte horreur du mensonge que moi.

Galatée aspire à découvrir son alter-ego, son passé, son enfance, ses jeunes années, sa maturation, son présent, son riche monde de l’esprit.

Galatée travaille maintenant à préparer son document sur les 4 dimensions de l’être. Car lorsque nous tombons amoureux ou que nous tissons des liens et formons une relation d’amour, d’amitié ou professionnelle, quatre dimensions essentielles de notre existence humaine entrent en contact intime.

Un monde meilleur – 4/4

Cette dernière composante du modèle RAI est la plus importante et montre pourquoi la co-création et la procréation pour les plus jeunes dans des relations amoureuses intégrales compte énormément pour faire de cette planète un monde meilleur et un futur soutenable pour l’humanité.

Un certain nombre de personnes voient la société comme la somme des individus qui pensent et agissent indépendamment les uns des autres.  A l’opposé, d’autres nous voient comme un macro-organisme holistique (nous sommes tous un) ou un système social qui contrôle et gouverne les êtres humains individuels. Que ce soit dans un cas tout comme dans l’autre, les individus des sociétés modernes et post-modernes donnent généralement la plus haute valeur ou priorité à l’individu.

Le modèle RAI s’attache à démontrer que nous sommes des “êtres relationnels” et que se retrouver dans une relation amoureuse ou saine est essentiel pour devenir un être humain complet (au niveau des sept chakras dans les quatre quadrants en équilibrant et harmonisant les polarités masculines et féminines). C’est également fondamental pour créer des familles fonctionnelles comme parties de communautés qui se développent dans un monde dans lequel chacun peut s’épanouir. En voici les cinq points.

1. Les défis globaux et leur création au travers de la sélection sexuelle. (Ce premier point nous montre que pour rendre le monde meilleur, nous devons prendre conscience des défis globaux les plus importants auxquels l’humanité fait face et comment ces problèmes ont été créés au travers de notre choix du/de la partenaire sexuel/le.)

2. La primauté est donnée aux couples intégraux. (La deuxième ligne montre que les relations d’amour intégrales sont essentielles ou primordiales pour être un humain complet et pour répondre aux défis globaux que le monde affronte.)

3. Compréhension et accord (consensus) mutuels quant à ce qui est: moralement ou éthiquement juste, réel ou vrai du point de vue critique, esthétiquement beau et fonctionnellement pratique. (Le troisième élément indique que trouver une compréhension mutuelle et un accord avec sa/son partenaire à propos de ce qui est juste, vrai, beau et fonctionnel dans une situation donnée est crucial pour une relation amoureuse vivifiante et pour faire une différence positive dans le monde.

4. Les recherches de validité féminine/masculine dans la sphère privée et publique: soutien, compassion, sentiments, relations (plutôt féminin), droits, justice, rationalité, autonomie (plutôt masculin). (Ce quatrième point montre que ce consensus doit être atteint au travers d’un discours éthique qui donne de bonnes raisons féminines et masculines (appelées demandes de validité) pour les domaines féminins et masculins indiqués sous l’élément 3 vu qu’ils font partie du domaine public et privé.)

5. Action communicative (dites ce que vous faites et faites ce que vous dites). (Ce cinquième élément montre l’importance d’agir de manière appropriée une fois le consensus atteint au sein du couple au travers d’une communication qui applique une éthique dans le discours. De ce fait, ce processus est appelé l’action communicative, car la parole est facile, mais l’action, entreprise avant de penser et de ressentir les choses au niveau du couple et de parvenir à une compréhension et un accord mutuels, conduit souvent à davantage de malentendus, de conflits, de chaos et de problèmes.

L’Amour, ah l’Amour… 3/4

C’est le troisième volet du modèle RAI, et celui qui intéresse particulièrement les femmes j’ai l’impression, surtout celles qui lisent les romans à l’eau de rose. Je ne dis pas cela pour me montrer méchante, mais parce que c’est une réalité que certaines de mes consoeurs et certains de mes confrères ont dépassé, transcendé depuis belle lurette.

Mais voyons donc à présent ce que nous réserve la troisième composante du fameux modèle RAI. Cette fois-ci, les niveaux sont au nombre de 5.

1. L’amour en tant que satisfaction des différents besoins et désirs des mâles et femelles (c’est la version traditionnelle de l’amour que l’on retrouve beaucoup au niveau du valmème BLEU, les couples fonctionnent bien lorsque les besoins sont satisfaits, du moins au départ et c’est l’impression qu’ils donnent en général).

2. L’amour asymétrique et transactionnel sous condition (Ce deuxième point montre qu’en satisfaisant à ces désirs sans réflexion, on aboutit à des relations d’amour asymétriques transactionnelles et soumises à des conditions).

3. Il y a un potentiel de relation amoureuse maître-esclave au niveau du troisième point (Dans les relations modernes et post-modernes, ceci conduit souvent à des ruptures et des divorces, et ces séparations sont habituellement suivies par de longues périodes de célibat ou des rencontres en série ou par une suite de mariages et de relations consécutives. Certains experts appellent à revenir à une nouvelle normalité. Mais cela semblerait tout aussi destructeur).

4. L’amour pour ce qui est co-créé de manière unique au niveau des sept chakras: racine, sacrum, plexus solaire, cœur, gorge, troisième œil, couronne. (Avec le point 4, nous arrivons à une alternative, celle de ne pas seulement aimer sa/son partenaire, mais même plus ce qui est co-créé volontairement et de manière unique entre des partenaires avec des droits et des responsabilités égaux au niveau des sept chakras).

5. L’amour transcendantal (C’est ainsi que l’on arrive au point 5 qui conduit à un amour transcendantal durable de l’ego au travers d’un Objectif Transcendantal partagé au sein d’une relation amoureuse intégrale saine qui dure toute une vie).

L’objectif de notre vie … 2/4

Ceci dans le cadre du modèle RAI que nous venons de voir dans l’article précédent.

Demandez à quelqu’un dans la rue ou de votre entourage: “Par quoi tu te sens le plus concerné, qu’est-ce qui te passionne vraiment, en d’autres termes, quel est le sens de la vie et ton propre objectif final?”. Vous allez, à coup sûr, être face à un bégaiement, des euh, euh, euh ou encore des réponses générales du genre “pour mes enfants”, “pour profiter de la vie”, etc. Peu de gens savent qu’un objectif avec un sens plus profond qui dessert les besoins des autres, notamment plus faibles et vulnérables, conduit à un plus grand bonheur, des vies plus saines et plus longues et que partager un objectif plus grand avec un ou une partenaire est la clé du succès des relations amoureuses durables.

Cette deuxième composante du modèle RAI, l’Objectif, est subdivisée en 5 points.

1. Faire la différence entre Objectif Biologique et Objectif Transcendantal. (Ici, nous avons découvert que l’Objectif Biologique est de survivre, former des groupes et rechercher la meilleure qualité de vie possible, ce qui se déroule normalement au cours de notre vie. Mais nous avons également un Objectif Transcendantal qui consiste à créer plus de bonté, de vérité, de beauté et de fonctionnalité qui rendent le monde meilleur).

2. S’éveiller à notre Objectif Transcendantal. (Bien que nous ayons tous un Objectif Transcendantal, la plupart des gens doivent d’abord s’éveiller à lui afin d’être en mesure de le vivre consciemment).

3. Identifier nos talents naturels dans le domaine de l’empathie, de l’intelligence, de la créativité et de la kinesthésie. (Notre Objectif Transcendantal est fondé dans la génétique de nos talents naturels pour l’empathie, l’intelligence, la créativité et la kinesthésie qui varient en degré et en genre selon les personnes).

4. Développer ses aptitudes pour créer plus de bonté, de vérité, de beauté et de fonctionnalité. (Ici, nous découvrons que nos talents naturels sont la base pour développer des aptitudes et compétences pour créer plus de bonté, de vérité, de beauté et de fonctionnalité.)

5. Partager son Objectif avec son partenaire pour créer plus de synergie et d’amour durable. (Ce cinquième point montre que partager son Objectif Transcendantal avec un ou une partenaire est essentiel pour l’expression saine de celui-ci et pour avoir le plus grand impact en créant une synergie où le tout devient plus grand que la somme de ses parties et finalement on s’amuse beaucoup plus!).