Quelle est la différence entre religion, spiritualité et mysticisme

Aujourd’hui, un nombre croissant de personnes se disent « spirituelles mais pas religieuses ». Comme les religieux, beaucoup d’entre elles croient en une puissance supérieure et suivent une croyance, un leader, un enseignant ou un philosophe.

Au lieu de Dieu, ils appellent ce pouvoir supérieur esprit, source ou énergie, et rejettent les principes et règles dogmatiques qui sont établis par les autorités religieuses traditionnelles comme des vérités incontestables. Parfois, de nouvelles communautés émergent sous la direction de chefs spirituels modernes, d’enseignants et de gourous avec des vérités uniques, qui peuvent rapidement devenir dogmatiques et similaires aux religions traditionnelles.

Le mysticisme fournit un moyen de sortir de ce dilemme en affirmant que tous les humains ont le potentiel d’illumination ou d’éveil complet, et qu’il n’y a pas de vérités, de chemins ou de pratiques uniques qui mènent à cette réalisation. Les mystiques refusent généralement d’avoir des adeptes, des étudiants ou des organisations. Au lieu de cela, ils inspirent, responsabilisent et soutiennent les autres dans la recherche de leur propre pratique et de leur propre chemin sans créer de nouvelles structures de pouvoir, des organisations religieuses ou des hiérarchies.

Nous explorerons les avantages et les inconvénients de ces approches de la vie spirituelle, en trouvant un sens et en rendant le monde meilleur.

Martin Ucik