C’est quoi le matérialisme spirituel?

En termes simples, cela crée une nouvelle identité de l’Ego à partir d’expériences spirituelles.

De nombreux chercheurs spirituels, pratiquants, guérisseurs et même enseignants tombent dans ce piège. Ils parlent sans cesse de leurs expériences transpersonnelles, de leurs réalisations auto-perçues, de leurs pouvoirs spirituels, de leurs capacités de guérison, de leur transformation énergétique et d’autres pouvoirs magiques qu’ils possèdent.

Contrairement à « l’unité » qu’implique la spiritualité non-duelle, ils créent la séparation et les hiérarchies. C’est pourquoi on dit que « ceux qui savent ne parlent pas, et ceux qui parlent ne savent pas ». De plus, les personnes qui s’engagent dans le matérialisme spirituel tombent souvent dans le « mythe du donné » – l’idée que les expériences peuvent nous donner une certitude absolue sur l’existence. Dernier point mais non le moindre, les matérialistes spirituels commettent souvent ce qu’on appelle l’erreur pré-trans, lorsqu’ils confondent les interprétations magiques enfantines de leurs expériences avec des réalisations transpersonnelles.

Martin Ucik