Comment puis-je aimer inconditionnellement?

Il existe deux formes d’amour inconditionnel. L’un est localisé, par exemple aimer inconditionnellement un enfant, un animal domestique, un parent ou un partenaire. Cela signifie que, quoi qu’il arrive, j’étends mon Moi dans le but de nourrir ton bien-être matériel et physique, ainsi que ton apprentissage, ta guérison, ta croissance et ton éveil. Cet amour s’étend sans rien attendre en retour, il est donc inconditionnel. Cependant, cet amour ne s’étend pas de la même manière aux autres pour être localisé. Cela implique également que si votre amour est abusé, si quelqu’un profite de vous, refuse votre amour ou l’utilise de manière autodestructrice, vous n’étendrez plus votre amour, car cela ne favoriserait évidemment pas son bien-être, etc. et ne serait donc pas aimant. Donner de l’alcool à un alcoolique ou de l’argent à un drogué n’est pas aimant mais co-dépendant. En d’autres termes, aimer inconditionnellement n’a pas de place pour les abus.

L’autre forme d’amour inconditionnel est universelle et nous inclut. C’est l’acceptation inconditionnelle de tout ce qui surgit instant après instant dans notre conscience telle que c’est, sans jugement, sans désir, sans attachement, haine ou peur. En termes spirituels, cela s’appelle l’abandon total et l’éveil à ce qui est pleinement présent.

Les deux peuvent être considérés comme des idéaux à atteindre. Personne à ma connaissance n’est parfait. Il n’y a pas de fin non plus, car notre monde intérieur et extérieur, y compris nos relations, augmente constamment en complexité (et aussi en liberté) et avec elle le défi d’aimer inconditionnellement.

Martin Ucik